top of page

Une personne sur dix rencontre des difficultés à l’écrit

En 2022, une étude de l'Insee démontre que 10 % des personnes entre 18 et 64 ans éprouvent des difficultés à l’écrit.

Envoyer un sms, rédiger un mail, lire un article…


Ces activités quotidiennes peuvent être automatiques pour certains, mais s'avérer plus ou moins sérieusement compliquées pour d'autres.


L'Insee, lors de son enquête "Formation tout au long de la vie", a interrogé 16200 personnes sur leur niveau d'écriture en français. Toutes habitaient en France et étaient âgées de 18 à 64 ans. L'expérience s'est étalée de septembre 2022 à mars 2023.


Trois exercices ont été proposés aux participants :

  1. Lecture de mots

  2. Écriture de mots

  3. Compréhension de textes simples


La valeur de référence pour réussir le test était 80% de bonnes réponses par exercice. En dessous de ce pourcentage le jury considérait la personne avec des difficultés.


Les résultats démontrent :

  • 10 % des adultes éprouvent des difficultés pour comprendre un texte simple.

  • 9 % ont du mal à écrire des mots

  • 5 % n'arrivent pas à les déchiffrer.


Le constat me semble clairement inquiétant. Au fil des ans, l'écriture semble passer au second degré des priorités de l'éducation, privilégiant les écrans. Dans un autre article, j'avais déjà mis l'accent sur les dérives de nos écrans, mais là n'est pas le sujet. Vous pouvez le retrouver en cliquant ici.


Il est ressorti de cette enquête l'incidence du niveau d'études des parents sur l'intégration de l'écriture et de la compréhension des écrits.


4% des adultes ayant débuté leur scolarité en France sont en situation d'illettrisme. La maîtrise de l’écrit est extrêmement liée à son niveau de diplôme ainsi qu'à celui de ses parents et au fait d'avoir suivi l'intégralité de sa scolarité dans notre pays. Les habitants des quartiers défavorisés et des départements d’outre-mer rencontrent plus souvent des difficultés dans l'écriture.


12 % des adultes rencontrent des difficultés pour des calculs simples.


Les difficultés de calcul touchent 12 % des personnes de 18 à 64 ans et s’ajoutent à celles de l’écrit : 62 % des personnes en difficulté à l’écrit le sont également en calcul.


Les femmes semblent plus faibles en calcul que les hommes mais l'écart à l'écrit est plus faible.


Les conséquences dans la vie quotidienne peuvent être invalidantes, à l'époque du numérique et des démarches administratives à réaliser obligatoirement en ligne.


Je peux vous accompagner bien entendu dans la réalisation de votre projet d'écriture, de l'idée à la publication. Ensemble, réalisons notre rêve !

Cliquez sur l'image pour en savoir plus




 

 

Retrouvez mes autres articles



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page