Y croyez-vous ?

Dans cet article, je souhaite vous parler des croyances. Je ne parle pas de religion, mais de toutes ces certitudes que nous cumulons depuis notre arrivée sur terre... transmises par nos éducateurs, notre environnement social, professionnel, relationnel au fur et à mesure des mois et des années.


Qu'est-ce qu'une croyance ?

Une croyance est une vérité absolue pour notre inconscient.

  • Certaines sont utiles ou neutres, nous ne nous y attarderons pas. Il s'agit, par exemple : "la terre est ronde", "il existe une alternance de jour et de nuit", "l'attraction terrestre nous empêche de voler comme un oiseau" ou encore "la perfection n'existe pas", tout est expérience"...

  • D'autres sont toxiques, voire toxiques et nous empêchent d'évoluer. Par exemple, ma grand-mère me disait souvent "on ne pas aimer Dieu et l'argent", ou "on doit arriver vierge au mariage, on doit être pure". Ces croyances (encore une fois, loin de toute religion), m'ont accompagnée tout au long d'un demi-siècle et m'ont empêchée de vivre dans le bien-être. Elles m'ont apporté leur lot de tristesse, de frustrations (financières et affectives), d'auto-sabotage dans de nombreuses circonstances. Comme je voulais être "une bonne fille", je ne devais pas gagner trop d'argent, car ça m'aurait "pourri la tête". Ma relation aux hommes a été très compliquée et m'a valu des violences inacceptables.

Jusqu'au jour où j'ai enfin compris que c'est moi qui attirais ces situations, en entretenant ce style de croyances inconscientes, d'où découlent mes pensées. Je vous invite à écouter la vidéo sur ce sujet lors d'un live Facebook.


Les deux types de croyances

  • Les croyances globales : généralistes, on a tendance à dire des expressions comme "Tous les français sont râleurs" - "Tout le monde parle et personne n'agit" - "Tous les hommes sont violents" - "Toutes les femmes sont des emmerdeuses". Ce sont toutes des croyances erronées, très limitantes, réductrices et source de conflits, même si elles sont complètement fausses.

  • Les croyances personnelles : comme expliqué plus haut, ce sont toutes celles que nous considérons, inconsciemment, comme vérité absolue. Nous sommes tous différents et vivons un même évènement de façon différente. Nos croyances jouent alors un grand rôle...


Identifier ses croyances

  1. Je vous invite à vous mettre en état de relaxation, peut-être allumer une bougie blanche, faire brûler un bâton d'encens et calmer votre mental avec trois grandes inspirations et expirations lentes et profondes.

  2. Prenez ensuite une feuille et un stylo et écrivez, le plus vite possible (avant que l'ego se réveille) toutes les expressions qui vous viennent à l'esprit, sans vous mettre de frein. Afin d'avoir une bonne vision de votre inconscient, il est important, pour cet exercice, d'aller chercher au plus profond de vous les croyances les plus "planquées" pour les mettre en lumière. Ecrivez-en au moins une dizaine. Si vous êtes inspiré, continuez... sans limite.

  3. Surlignez en vert celles qui sont utiles et bénéfiques

  4. Surlignez en rouge celles qui sont limitantes et vous apportent des freins


Que m'ont coûté, dans ma vie, ces croyances ?


Pour chaque croyance surlignée en rouge, je vous invite à vous poser les questions et y répondre à l'écrit "Que m'a coûté cette croyance dans ma vie ?" - "Que m'a-t-elle empêché de réaliser ?" - "Si je ne l'avais pas, qu'aurais-je fait ?"


Comme ma croyance "On ne peut pas aimer Dieu et l'argent", j'ai, durant plus de 50 ans, refusé de gagner de l'argent. J'ai toujours eu des boulots sous-payés malgré un investissement important de ma part. Ma croyance "Tu dois être parfaite pour être aimée" (merci mamie) en a rajouté une couche : je travaillais énormément pour très peu. Normal, je ne m'autorisais pas à être payée à ma juste valeur, car si j'ai beaucoup d'argent, je suis une mauvaise fille.


Bien sûr, c'est inconscient, mais j'ai mis longtemps à la décoder ! A partir du moment où je l'ai compris (il m'a quand même fallu un second burnout), j'ai changé de cap professionnel et osé m'affirmer, me montrer telle que je suis, sans carapace...


Transformer ses croyances limitantes


Vous l'avez compris, il n'est pas du tout utile de les conserver et de les entretenir. Elles ralentissent votre évolution et facilitent la procrastination. Je vous invite maintenant, pour toutes celles surlignées en rouge, à les transformer en positif et à adopter cette nouvelle croyance en vous la répétant le plus souvent et le plus longtemps possible. Effectivement, nous ne mettons pas x années à intégrer une croyance et nous en libérer en deux jours.... Il faut faire le même chemin, dans l'autre sens.



Retrouvez mes autres articles sur mon blog


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux Accéder à la version vidéo


BONUS : formation Ecrire pour se libérer" à un tarif préférentiel

Cliquez sur l'image pour le demander





Posts récents

Voir tout
  • Youtube
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
  • Pinterest

© 2020 Créé par Marie-Pierre Mouneyres, DesLivresEtVous avec Wix