L'écriture retrouve sa place

Depuis le printemps 2020, les éditeurs ont constaté une augmentation de réception des manuscrits. Les français se seraient-ils mis à l'écriture ?

Dans ces mois délicats de mutation de notre société au niveau mondial, des contraintes parfois incompréhensibles, la lecture et l'écriture semble avoir le vent en poupe.


C'est normal ! C'est génial !



Pourquoi ?

Les français ont été maintenus chez eux pendant plusieurs mois, l'occasion de faire un point nécessaire, un arrêt obligatoire pour… aller en introspection. Même si certains n'ont pas optimisé cette période pour œuvrer sur eux, d'autres, au contraire, en ont profité pour identifier et commencer (ou continuer) à apaiser leurs peurs, leurs doutes, leurs croyances limitantes et autres freins les empêchant d'atteindre leurs objectifs.


Nous avons toujours le choix

Le schéma actuel nous impose un positionnement clair. Dans tous les cas de figure, nous avons notre libre-arbitre et pouvons choisir soit l'ombre, soit la lumière.

  • Choisir l'ombre entretient le pouvoir et l'argent, la privation des libertés les plus fondamentales, la crainte de l'avenir pour les jeunes générations, la destruction de l'humanité...

  • Choisir la lumière permet de revenir aux vraies valeurs humaines, à la bienveillance, l'amour de soi et des autres, au respect de tout être vivant, au partage, à l'entraide.

Nous en sommes là, il convient d'en prendre conscience. Je ne souhaite pas débattre, dans cet article, de ce délicat sujet.


Le pouvoir des livres

Cependant, pour en revenir aux livres, ils sont, à mon sens, nos meilleurs alliés, un moyen de plus en plus accessible à tout un chacun. Sous forme papier ou numérique, le livre apporte toujours quelque chose : le moyen de s'évader, d'apprendre, d'approfondir les sujets divers et variés, se distraire. Avec les livres, finie la solitude ! Nous ne sommes plus seuls.


Le pouvoir des mots, de l'écriture

Au-delà du simple fait de lire, de plus en plus de Français décident de prendre la plume pour raconter leur histoire. Qu'elle soit réelle ou fictive, écrire représente de multiples avantages. A travers un récit, nous pouvons :

  • Extérioriser nos maux, nos parts d'ombre. Nous nous dirigeons alors vers la littérature sombre : polars, thrillers, horreur.

  • Nous libérer du passé et avancer sur notre chemin en posant notre fardeau (karmique, généalogique ou autre). Nous nous dirigeons alors vers la littérature en sciences humaines, développement personnel, spiritualité, romans initiatiques…

Remarquez, au passage, le lien entre les premiers groupes et les seconds. Il existe une logique consciente ou inconsciente... D'où l'intérêt croissant d'un grand nombre d'auteurs en herbe qui passent du rêve à la réalité.


Pour écrire et publier, il faut avoir l’esprit libre. Donc, les périodes de stress, au début du confinement par exemple, n’étaient pas des moments où les gens se consacraient à l’écriture. En revanche, au moment où ils étaient prêts, par exemple au mois d’avril, ils se sont lancés.

Dixit Charlotte Allibert, Edilivre


Des écrits spécifiques pour passer de la peur à la joie


Une autre tendance s'est amplifiée avec les confinements. J'en ai parlé à plusieurs reprises dans mes vidéos du printemps 2020 : les journaux à tenir chaque jour. Ils ont un puissant pouvoir d'introspection intéressant pour identifier et transformer notre baromètre intérieur.

  • Le journal intime : la pandémie mondiale est unique. Nombreux parents ont choisi de retranscrire leur vécu pour transmettre cette période à leurs enfants et petits-enfants. Certains, comme Flavie Flament, ont écrit une histoire d'amour vécue pendant le premier confinement. D'autres expriment librement sur la feuille blanche comment ils ont vécu le fait de vivre 24h sur 24 avec leur conjoint et leurs enfants. Là encore, deux clans se dessinent : soit les couples se déchirent, soit la famille se retrouve et optimise ce temps.

  • Le journal des émotions : écrire, à plusieurs moments de la journée, ses émotions sur un carnet est intéressant pour identifier les émotions récurrentes. Lesquelles prennent le dessus ? Les émotions négatives (peurs, stress, angoisse, honte, frustrations...) ou les positives (joie, gratitude, bien-être, repos, calme....) ?

  • Les lettres libératrices : lorsque nous éprouvons de la colère ou autre émotion négative, toxique, il est impératif de nous en détacher au plus vite. Y rester entretien l'abaissement de nos vibrations et les situations conflictuelles. Je vous présente en vidéo ce puissant exercice simple, efficace et réutilisable à volonté.

  • Ecrire pour se libérer : tel est le titre de ma nouvelle formation en ligne. Je vous accompagne sur le chemin de l'introspection, à travers 5 modules et deux bonus inédits pour transformer votre vie. Les infos en vidéo.

  • Osez écrire votre histoire : certes, écrire un livre est une aventure de quelques semaines/mois. Pour parvenir à écrire le mot "fin", il est important de se poser, en amont, les bonnes questions et suivre une méthode efficace pour ne pas se perdre en chemin. Je vous propose une formation en ligne pour appréhender cette nouvelle aventure dans les meilleurs conditions. Infos en vidéo.

  • Ma chaîne YouTube : je vous invite à vous abonner pour retrouver de multiples conseils, trucs et astuces pour vous aider, au quotidien, à utiliser l'écriture au quotidien pour vous libérer du passé et des émotions négatives.



Retrouvez mes autres articles sur mon blog


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux







Posts récents

Voir tout