Mental ou intuition ?

Dans cet article, je vous propose de regarder ensemble comment différencier notre ego mental de la voix de notre cœur, de notre intuition. Les différencier est bien souvent très complexe et subtil.

Qu'est-ce que l'égo mental ?

L'ego mental se créé à la naissance, en fonction de l'environnement dans lequel évolue le bébé. Bien souvent, surtout pour le premier enfant, les parents cherchent la perfection, à éviter de reproduire ce qui les a eux-mêmes dérangés durant leur propre enfance. De nombreuses peurs peuvent s'ajouter à la fatigue des nuits blanches ou perturbées.


Le bébé n'exprime pas directement ses besoins, il est donc tributaire de ses éducateurs pour les faire comprendre. Les parents font alors des suppositions. Certaines sont correctes et reflètent les besoins immédiats de l'enfant. D'autres, par contre, sont complètement à côté de la réalité.


C'est là que l'ego prend naissance.

Au fur et à mesure que l'enfant grandit, il entend des paroles positives, qui vont l'aider dans sa construction, mais d'autres peuvent avoir un effet dévastateur sur son inconscient. Je m'explique.


Toujours dans l'esprit de bien faire, les parents retransmettent leurs craintes à leur progéniture et peuvent lui dire des mots ou expressions "Attention, tu vas encore tomber et te faire mal", "Non, il ne faut pas toucher c'est très dangereux" ou encore "et voilà, tu t'es encore fait mal" ou "t'es vraiment nul, tu ne fais jamais attention à rien". Vous voyez, ce genre de termes peuvent soit construire soit détruire. L'enfant, à force de les entendre, va en faire une vérité absolue et l'expression devient, peu à peu, une croyance.


L'ego mental nait et grandit grâce à ces croyances et aux peurs associées.


L'ego mental analyse en continu, justifie tout à travers la logique. Il tourne en boucle un questionnement, une situation ou un évènement. Il nous amène soit dans le passé, soit dans le futur. Il est le roi des doutes, des peurs et des croyances limitantes.


Qu'est-ce que le l'intuition ?

L'intuition est centrée sur le cœur. Elle nous guide pour aller vers le meilleur chemin pour nous, à condition d'accepter de l'écouter. Vous savez, cette petite voix intérieure qui nous dit, doucement "Tournes à gauche, pas à droite" par exemple. Vous apprenez plus tard que le chemin de droite était embouteillé… ou encore "Il faut que tu reposes".


Ecouter son intuition implique de faire le calme en soi pour l'entendre.

Comment pourrions-nous entendre un murmure au milieu d'un concert de hard-rock ?


Peut-être avez-vous déjà observé cette dualité intérieure, qui met en scène deux loups, comme le montre l'image ci-contre ?

Un dialogue stérile entre notre côté cartésien (l'égo mental) et l'intuition (notre cœur). Ils ne sont pas du tout sur la même longueur d'ondes et l'ego cherche toujours à prendre le dessus, à s'imposer.


Faire la paix en soi permet d'écouter ce dialogue intérieur (à faire aussi à l'écrit pour mieux le percevoir et revenir sur les propos) permet de trouver l'équilibre entre les deux.


Sachons les différencier

1- Quand l'ego mental intervient :

  • Nous avons des pensées rationnelles et logiques basées sur une expérience déjà vécue ou une supposition liée à l'avenir

  • Les pensées émanant de l'égo mental sont plus lourdes et plus denses, énergétiquement parlant

  • Elles engendrent ou s'appuient sur une peur ou un sentiment d’obligation : “Il faut” ou de devoir : “Je dois”.

  • Les décisions prises avec l'ego mental nous oppressent, nous enferment, même sans nous en apercevoir. Mais si nous écoutons notre corps, il nous informe : plexus serré, gorge enrouée, palpitations cardiaques, maux de dos, de tête...

  • L'ego mental prend le dessus lorsque nous jugeons, critiquons,

Certes, nous en avons besoin pour nous organiser, travailler, structurer, planifier et tenir nos objectifs. Nous ne pouvons donc pas le rejeter à 100%...


2- Quand l'intuition intervient :

  • L'intuition émerge de nulle part, elle se présente comme une idée ou une illumination, un subtil eurêka

  • L'intuition ressemble à un appel à réaliser quelque chose, une suggestion amicale

  • Parfois, nous avons l'impression que l'intuition va à l’encontre de nos plans ou est éloignée de notre raisonnement Il n’est d’ailleurs pas toujours évident de la traduire avec des mots

  • L'intuition est une énergie subtile qui nous arrive de façon fluide

  • L'intuition s’apparente davantage à un “Et si…?” plutôt qu’à un “Je dois”.

  • L'intuition ouvre le champ des possibles.

  • La peur, le doute et le jugement n'ont pas leur place dans l'intuition.

Comment s'y prendre ?

La meilleure façon d'attirer à soi ce que l'on désire au plus profond de notre cœur est de l'écouter. La clé est de cultiver la paix intérieure le plus souvent possible. Différents outils sont proposés pour calmer le mental et favoriser cette intériorisation. Je vous en propose quelques uns :

* Les séances individuelles "Mots pour Maux"

* Les ateliers d'écriture libératrice

* L'écriture d'un ouvrage pour se libérer du passé

* La méditation

* Le Psio (lunettes de lumino-relaxation) => notez qu'il y a aussi des méditations


Négocier avec son ego mental pour le mettre en pause favorise la paix intérieure et l'écoute de notre cœur.


Plus nous pratiquons cet exercice, mieux nous entendons notre petite voix intuitive plus simples et adaptés son nos choix.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux Accéder à la version vidéo

BONUS : formation "Écrire pour se libérer"

Cliquez sur l'image pour en savoir plus

Retrouvez mes autres articles


Posts récents

Voir tout