Le journal des émotions

Tenir un journal des émotions peut paraître, au premier abord, bizarre pour certaines personnes. Pourtant, il a une réelle utilité, je vais vous en parler dans cet article. Mais tout d'abord, j'aimerais aborder les émotions elles-mêmes.


Qu'est-ce qu'une émotion ?

Une émotion est une réaction affective, plus ou moins intense, déclenchée par une stimulation environnementale.


En fonction des évènements, situations ou rencontres, notre cerveau reçoit une impulsion électrique favorable ou défavorable, créant ainsi une émotion spécifique. Mais elle se déclenche aussi en fonction de notre passé, de nos expériences, des filtres, des croyances et autres ingrédients vécus.

Un même évènement n'a pas les mêmes réactions émotionnelles chez toutes les personnes le vivant. Chaque individu est différent.


95% des émotions sont négatives

Parmi les émotions les plus grands types d'émotions, nous retrouvons :

La colère : elle provoque de la frustration, réactive la blessure injustice ou de trahison et un sentiment d'impuissance.

  • Signes corporels : transpiration, yeux noirs, visage rouge, respiration courte, mâchoire serrée, chaleur ou au contraire froideur, poils hérissés, contractions musculaires...

  • Besoins exprimés : crier, s'énerver, gigoter dans tous les sens, parler vite et fort... Forte nécessité d'être écouté, entendu, compris, de décharger le trop plein d'énergie.

La tristesse : elle provoque la sensation de perte, de séparation ou encore d'échec.

  • Signes corporels : larmes, tête baissée, lèvres tremblantes, gorge nouée, épaules voutées, idées noires...

  • Besoins exprimés : acceptation, réconfort, amour, écoute, compréhension, trouver des solutions à la problématique


La honte : elle provoque des moqueries, de l'humiliation, des jugements négatifs,

  • Signes corporels : regard baissé, dos courbé, envie de pleurer, volonté de fuir, sensation de nullité...

  • Besoins exprimés : compréhension, respect, acceptation par l'autre, estime de soi, réparation, solliciter des excuses...



Le dégoût : elle est provoquée par de la violence physique ou morale

  • Signes corporels : nausées, nez plissé, frissons, tremblements, ...

  • Besoins exprimés : sécurité, respect, justice, écoute bienveillante, accueil des émotions, thérapie souvent nécessaire

La peur : elle s'active lors d'un danger (réel ou fictif), de l'inconnu, d'insécurité

  • Signes corporels : afflux de sang, montée d'adrénaline, accélération cardiaque, volonté de fuir ou figé sur place, gorge serrée, voix tremblante ...

  • Besoins exprimés : acceptation, être rassuré, câlin, parler, s'exprimer, écoute bienveillante

La joie : elle provoque du bien-être, l'émerveillement, la réussite, la satisfaction liée à la réussite,

  • Signes corporels : enthousiasme, respiration ample et profonde, sourire aux lèvres, bonne humeur

  • Besoins exprimés : chanter, danser, rire, embrasser, sauter, partager, vivre pleinement

Spirale descendante des émotions

  1. Ennui

  2. Pessimisme

  3. Frustration, irritation, impatience

  4. Se sentir écrasé, dépassé

  5. Découragement

  6. Doute

  7. Inquiétude

  8. Blâme

  9. Colère

  10. Vengeance

  11. Haine, rage

  12. Jalousie

  13. Peur, grief, dépression, victimisation sentiment d’impuissance

  14. Insécurité, culpabilité, manque de dignité


Cette spirale peut entraîner, en fonction du temps passé à les conserver, des croyances limitantes intenses et profondes, à l'origine du mal-être et d'une vie compliquée.


Il est important de les transformer le plus rapidement possible, de ne pas s'embourber à l'intérieur et de basculer vers la spirale ascendante, comme le montre le schéma ci-dessous.


Spirale ascendante des émotions



8- Joie de vivre

7- Créativité

6- Passion

5- Enthousiasme

4- Croyance positive de réussite

3- Optimisme

2- Espoir

1- Contentement







Ecrire ses émotions dans un journal, pourquoi faire ?

Nous avons tous des journées bien chargées, de multiples obligations (dont certaines créées par nos soins). Or, il est très important de prendre conscience de notre baromètre intérieur régulièrement. Pourquoi ? Justement pour évaluer dans quelle spirale nous nous trouvons. Au cours d'une journée, voire d'une heure à l'autre, nous pouvons basculer vers l'une ou l'autre. Se poser pour ressentir nous aide à conscientiser.


Avoir un calepin avec soi et y noter, au fil de la journée, l'émotion dominante et l'évènement associé à ce changement émotif va nous aider dans cette prise de conscience. Celle-ci est indispensable pour vérifier notre bien-être ou notre mal-être et ainsi atteindre nos objectifs. Notre corps nous envoie sans cesse des messages et bien souvent, nous ne l'écoutons pas. Il finit par frapper de plus en plus fort, allant même jusqu'à la maladie plus ou moins grave pour attirer notre attention.


Le soir, il est utile de relire nos notes et constater l'émotion principale de la journée. Si elle fait partie des 95% d'émotions négatives, il convient de se poser et d'analyser, en toute bienveillance, l'élément déclencheur et y remédier.

Par exemple : je pars au boulot la boule au ventre, je ressens beaucoup de tristesse : cela signifie que je ne suis pas à ma place et il serait intéressant de chercher un autre emploi ou de créer mon entreprise...


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux Accéder à la version vidéo





BONUS : formation "Écrire pour se libérer"

Cliquez sur l'image pour en savoir plus


Retrouvez mes autres articles

Posts récents

Voir tout
  • Youtube
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
  • Pinterest

© 2020 Créé par Marie-Pierre Mouneyres, DesLivresEtVous avec Wix