Calmer son stress avec l'écriture

Dernière mise à jour : 14 juin

L’écrithérapie est une technique accessible à tous, simple et efficace.

Nous utilisons l’écriture manuscrite pour aller à la rencontre de nous-mêmes, afin de mieux nous connaitre. Nous pouvons parler d’écriture inspirée, introspective, intuitive puisque nous allons chercher, au plus profond de notre être, les réponses transmises par notre âme, notre cœur.

Dans notre société actuelle il est aisé de nous perdre. Nous jouons, surtout nous les femmes, des rôles de maman, d’épouse, de femme, de professionnelle et jonglons constamment entre ces différentes casquettes. Les exigences sociétales et familiales étant de plus en plus élevées et... nous oublions, très souvent, de nous reconnecter à nous-mêmes et de satisfaire nos besoins.


L’écrithérapie facilite cette reconnexion à notre âme, notre moi supérieur.


Voici les 9 raisons qui me semblent importantes, voire primordiales, d’utiliser l’écrithérapie dans notre quotidien. Quel que soit notre goût pour la feuille blanche, nous pouvons être entièrement rassurés. La feuille blanche ne juge pas, ne critique pas, elle accepte tout ce que nous pouvons lui confier. Nous nous retrouvons seuls avec elle, personne n’a le droit, sans notre autorisation, d’interagir dans cette relation intime. Je ne parle pas ici de concours littéraire mais bien d’écriture libératrice, d’écrithérapie. Cette méthode est accessible à tous, facilement et sa pratique régulière nous aide considérablement à :


1- Mieux nous connaitre : savoir qui nous sommes, comprendre nos réactions, nos émotions, nos ressentis, nos blessures, nos croyances, nos peurs... Nous sommes tous à des niveaux d’évolution différents et chacun à notre rythme, nous avançons sur notre chemin. L’important ici n’est pas le but à atteindre mais d’oser se concentrer sur les pas, aussi petits soient-ils, que nous posons chaque jour, chaque heure, chaque minute pour notre évolution.


Parfois, nous avons besoin de nager dans nos profondeurs pour mettre nos ombres en Lumière. Certes, ce n’est pas toujours agréable, mais notre progression passe obligatoirement par ces éclaircissements. Nous pouvons utiliser un journal intime, dans lequel nous recensons les situations particulières, positives ou négatives. Il se présente comme une chronologie dans le temps pour figer les expériences et en comprendre les messages. La vie nous offre des opportunités pour voir à quel moment :

· Une blessure se réactive,

· Une croyance limitante se vérifie,

· Une peur remonte à la surface…

Nous avons souvent une image erronée de nous-mêmes, voyant principalement nos défauts. Nous occultons nos valeurs, nos qualités, nos besoins. Osons l’authenticité !

2- Optimiser la gestion de nos émotions : Une émotion est toujours consécutive à une pensée, une situation, une remarque, un évènement. Notre corps émet alors une réaction, parfois subtile. Il est intéressant de s’arrêter, lorsque le besoin s’en fait sentir (stress, anxiété, inquiétude, peur…) ou même si tout va bien. Se poser et observer en nous posant la question « Comment je me sens, maintenant ? Quelle émotion prédomine ? »

Tenir un journal des émotions a un réel intérêt pour identifier les déclencheurs de nos émotions et pouvoir y remédier.


Par exemple : dès que mon patron rentre dans mon bureau, j’éprouve une sensation étrange. Une boule envahit mon estomac, mon corps entier se raidit, je sursaute, je me sens prise en faute, sans aucune raison. Je ne fais rien de mal, j’assume mes tâches. Dans ce cas, l’écrithérapie est intéressante, car nous pouvons nous poser des questions, à l’écrit : « qu’ai-je à me reprocher ? Quelle peur me fait réagir ainsi ? Y a-t-il eu, par le passé, un évènement précis où mon patron m’a surprise à faire quelque chose de personnel sur mon lieu de travail ? »

Décidons, dès maintenant, de tenir un journal des émotions !

3- Nous fixer des objectifs et mettre en place les étapes nécessaires pour les atteindre : l’important ici est d’écrire tout ce nous désirons. Je m’aperçois, régulièrement, que la majorité des personnes ne savent pas ce qu’elles veulent réellement dans leur vie. Notre éducation, le système sociétal nous éloignent de nos rêves d’enfant, entravant chacun d’eux jusqu’à les rendre inaccessibles. Les expressions « Mais non, n'y penses même pas, ce n’est pas pour toi. Il ne faut pas rêver ! Il faut se contenter de ce que l’on a ! Regarde toujours plus malheureux que toi » sont réductibles, limitantes et amènent la frustration, la dévalorisation, le manque de confiance en ses projets.


L’objectif de cet exercice est d’oser aller au-delà de ces limitations et de nous autoriser à rêver grand, à intégrer le champ des possibles, à croire en la réalisation de nos objectifs les plus ambitieux, de nos rêves les plus fous, de nos ambitions les plus élevées. Pourquoi se limiter ? L’acte d’écrire est un acte physique. Nous utilisons notre main pour écrire sur la feuille, à l’aide d’un stylo. Le fait d’encrer nos objectifs sur la feuille blanche augmente nos connexions neuronales et les matérialise dans la matière. Il permet de passer de l’abstrait (c’est dans la tête) au concret (écrit sur la feuille).


Dans un second temps, il est intéressant de vérifier si nos objectifs sont bien alignés avec notre être profond, nos valeurs, s’ils vibrent bien harmonieusement avec nous.


4- Prendre du recul : lors d’une situation stressante, il est important de faire une pause. Imaginons-nous regarder un film dans lequel le héros/l’héroïne est nous-même. Nous l’observons agir, penser, bouger, réagir. Changer de regard, modifier sa perspective (nous voyons un autre personnage sur l’écran) sur les expériences traversées, les épreuves subies, les difficultés... nous amène une autre compréhension. Nous pouvons alors relativiser et trouver la solution la plus adaptée. Notons nos émotions, les réactions de notre corps et autres idées ou éclaircissements qui nous parviennent.

Cet exercice nous permet d’apaiser notre stress, notre ego mental, de relativiser.

5- Nous libérer du passé : écrire notre histoire devrait être un exercice réalisé par chacun de nous. Ainsi, les non-dits seraient levés, les conflits n’auraient plus leur place, la communication serait plus aisée. Chacun d’entre nous a une histoire à raconter, des blessures, peurs, croyances ou autres freins qui nous poussent à mettre un masque, une carapace plus ou moins épaisse. Si nous revenons tous à l’authenticité, à l’amour de nous-mêmes et des autres, la vie sur terre pourrait être magnifique. Pourquoi nous encombrer des fardeaux du passé, voire de nos ancêtres ? Est-ce vraiment utile de nous les imposer ? Les poser n’est-il pas la meilleure chose à faire pour avancer avec plus de légèreté sur notre chemin ? Oui écrire son histoire n’est pas toujours simple, nous revivons certains passages délicats mais c’est un excellent moyen d’en décoder les messages pour ne plus revivre de situation identique.


Notre histoire est notre force ! Grâce à elle, nous évoluons !

6- Cultiver la gratitude : Nous avons la chance d’avoir un toit sur la tête, un lit pour dormir, une douche pour nous laver, de la nourriture dans le frigo, des vêtements pour nous vêtir. L’abondance est déjà là ! Remercions pour ces trésors, pour être en santé, avoir un travail épanouissant ou autre élément méritant de dire Merci. Dire merci chaque jour entretient la positivité et attire l’abondance.

Alignons-nous et apprécions ce que la vie nous offre.

7- Suivre notre évolution : l’écrithérapie permet de voir, au fil des jours, mois, semaines, années, tous les progrès que nous réalisons. Relire nos premiers écrits nous aide à conscientiser le chemin parcouru et nous incite à continuer. Exercice à réaliser chaque jour, en notant toutes nos compréhensions, nos petits bonheurs, nos idées, nos réussites, notre environnement (il évolue en même temps que nous).

Observons le chemin parcouru et la personne que nous sommes aujourd'hui !


8- Laisser une trace à vos descendants : l’écrithérapie, utilisée dans la conception d’un livre autobiographique, aide nos descendants à comprendre notre parcours et par conséquent nos actions, réactions et comportements. Notre histoire nous raconte, elle est unique pour chacun d’entre nous. Osons la partager pour lever les jugements, les non-dits, les secrets de famille parfaitement inutiles.

Notre histoire est notre force !

9- Rêver votre vie idéale : l’écrithérapie retrace ici nos vœux les plus chers, nos rêves les plus fous, nos ambitions les plus élevées. Les écrire sous la forme d’une histoire dont nous sommes le héros/héroïne, ajouter les détails de notre quotidien, décrire notre environnement et relire le texte chaque jour nous aide à focaliser sur ce que nous voulons. Focaliser sur nos rêves attire leur concrétisation, par la loi de l’attraction.


L’écrithérapie peut se pratiquer à volonté, sans aucun effet secondaire. Elle facilite la matérialisation de nos pensées positives et nous aide à concrétiser la vie dont nous rêvons. Osons nous décharger des fardeaux inutiles en confiant à notre meilleure alliée, la feuille blanche, toutes nos émotions, expériences, rêves.


Retrouvez mes autres articles





106 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout